MALADIES ET TRAITEMENTS

Amazone à front bleu

Les tests pour un nouvel oiseau : Chlamydia, Pacheco, PBFD, PDD, Polyomavirus

Prévention contre les pathologies transmissibles les plus mortelles



Lorsque vous acheter ou adoptez un nouveau perroquet, une conure, ou une perruche, quel que soit l'oiseau d'ailleurs, il est conseillé, d'un point de vue préventif de faire tester l'oiseau contre les 4 des maladies les plus dangereuses et mortelles. ce sont des maladies qui, quand un oiseau est atteint, peuvent contaminer tous vos perroquets. Et malheureusement bien souvent, il n'y a pas de traitements ou des traitements inefficaces, et la mort survient souvent.

Vos perroquets masquent leurs pathologie (parasites, bactéries, virus) et leur évolution, et quand des symptômes sont visibles il est souvent trop tard. C'est pourquoi mieux vaut prévenir que guérir, surtout quand les maladies concernées n'ont pas de traitement, et par conséquent les perroquets sont condamnés.

Les contaminations entres perroquets se font par les fientes, les éternuements, la respiration la poussière de plumes dont les oiseaux sains inhalent les particules (à travers l'air, la nourriture, les jeux, les fientes) et deviennent contaminés et contagieux. C'est aussi pour cela que nous préconisons les adoptions auprès d'associations et de particuliers, plutôt que d'éleveurs ou animaleries où les risques pathologiques y sont multipliés par 10 et concentrés.



La consultation vétérinaire de prévention : les prélèvements


Le vétérinaire va faire des prélèvements sur votre perroquets pour les 4 maladies : Chlamydia, Pacheco, PBFD, et Polyomavirus. Le coût de ses tests peuvent s'élever entre 150€ et 300€ selon les vétérinaires et laboratoires. Il s’agit de tests très précis mais Il existe des « faux négatifs » et des « faux positifs ».

Le test pour les 4 maladies concernées se fait idéalement par une prise de sang (habituellement dans la veine jugulaire ou dans la veine métatarsienne de la patte). puis par un prélèvement de plumes, et enfin un frottis des choanes (dans le bec, sous la mandibule supérieur dans la fente) et/ou du cloaque. Cela augmentera la fiabilité des tests. Les tests de détection sont des tests ADN par PCR (réaction en chaîne par polymérase).


Bien que les tests préventifs soient fait, cela ne doit pas vous dédouaner de la quarantaine, qui reste indispensable lors de toute nouvelle arrivée d'un oiseau dans le groupe (l'incubation d'une maladie peut être de 20 jours, d'où ma quarantaine, comme d'un an pour certains, et il ne faut pas oublier l'importance de l'acclimatation). Nos articles sur la quarantaine et l'accimatation :


Rappel sur les maladies concernées

Psittacose ou chlamydiose :
La psittacose (ou chlamydiose) est la maladie des perroquets la plus connue et la plus redoutée car il s’agit d’une maladie contagieuse de l’animal à l’homme, qui dégénère en zoonose. Les symptômes sont : Diarrhées, Conjonctivites, Difficultés respiratoires, Symptômes nerveux, Anorexie, Vomissements. L’infection est souvent muette et le perroquet est ainsi nommé « porteur sain ». Le traitement consistera à administrer la molécule « tétracycline » à travers la nourriture ou l’eau sur une période d’un mois à 45 jours.

Maladie de Pacheco
Elle est causé par un virus de l’herpès, provoquant d’importantes lésions au foie les amenant à mourir en quelques jours. Cette maladie est liée aux importations, et peut engendrer des porteurs sain chez les perroquets (souvent les conures). Les oiseaux contaminés présentent les symptômes suivants : Mal-être général, Diarrhée jaunâtre caractéristique, ou la mort rapide et ans symptômes. Il n’existe pas de traitement efficace. L’acyclovir est une molécule pouvant diminuer la contagion entre perroquets mais est inefficace sur les sujets déjà atteints.

Maladie du bec et des plumes des psittacidés : PBFD

La Maladie du bec et des plumes des psittacidés (PBFD) est causé par un virus « circovirus », qui provoque chez les psittacidés infectés de graves altérations de plumage. Les plumes de poussent plus ou difficilement (les pennes ne sortent plus du follicule ou sont étriqués), et il peut y avoir des hémorragies à la base du plumage. L’oiseau semble ainsi déplumé. Le bec et les griffes peuvent pousser anormalement et deviennent plus fragiles. La PBFD provoque ainsi une chute globale du système immunitaire des psittacidés, et les rend sensible à n’importe quelle infection. L’évolution de la maladie est chronique et touche principalement les Cacatoes. La forme aigüe est violente et touche les espèces plus petites comme les inséparables. Les symptômes sont de graves hépatites et la mort. Le diagnostic est aisé, il faut observer les lésions typiques du plumage, et on confirme le diagnostic avec un test par sondes moléculaires (PCR) sur un simple échantillon de sang. Il n’existe pas de traitement actuellement.

Syndrome de la dilatation du proventricule ou PPD, ou PDDS
C’est une maladie virale qui provoque une paralysie progressive du proventricule et engendre des lésions nerveuses. Les perroquets infectés régurgitent et ne digèrent pas les graines qui se retrouvent dans les fientes. Il n’existe aucuns traitements pour cette maladie, hormis l’administration d’une alimentation riche et liquide, et par des soins pour les infections secondaires (induites par le PPD).
Notre article :La Dilatation du proventricule des Psittacidés (PPDS / PDD)


Polyomavirus
C’est une maladie virale qui touchent particulièrement les jeunes perroquets EAM avant le sevrage. Les symptômes sont : Gosier jamais complètement dégagé, Abattement général, Diarrhée, Anorexie, Hémorragie sous cutanée. La mort surviendra 2 à 3 jours après les premiers symptômes constatés. Le polyomavirus peut se transmettre à travers les fientes, les sécrétions nasales et la poussière de plumes, et ces dernières peuvent contaminer l’eau et la nourriture. Les parents souvent « porteur sain » du virus le transmettrons aux petits.

Chez les perruches ondulées, la maladie (polyomavirus) se présente différemment. En plus de présenter les précédents symptômes, elle peut engendrer une altération du plumage similaire à la maladie PBFD. Ces deux maladies sont à la base de la pathologie appelé couramment « mue Française ». Il n’existe aucun traitement efficace, mais il existe un vaccin difficile d’accès. Le diagnostic s’établit à travers le test PCR sur échantillon de sang, ou avec un fragment d’organe. Les sujets positifs mais asymptomatiques devront être isolés et exclus de toute reproduction et cela jusqu’à ce qu’ils soient négatifs après les tests suivant, sous 90 à 120 jours.

 

 _______________________
© 2012-2013 MARINE SCIE

 

Perruche ondulée

Faire une demande d'ajout ou s'abonner à ma page perso pour visualiser toute l'actualité de Perruches et Perroquets :

Newsletter

S'inscrire pour recevoir des alertes vous prévenant des nouveaux articles et jouets disponibles.

Pour toute question ou demande d'informations au sujet de vos perruches et de vos perroquets, RDV sur le forum Perruches et Perroquets.

 

Tous les articles - rédactions et photographies - ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de Marine Scié. Toute reproduction partielle ou totale de ce contenu web est interdite, sans la permission écrite de l'auteure. Il en va de même pour les créations artisanales de la boutique, qui sont protégées par l'INPI (institut national de la propriété industrielle). Toute infraction sera suivie d'une mise en garde ou d'une mise en demeure. A défaut de respect de la mise en demeure, l'auteure prendra son entière liberté d’action et fera valoir ses droits en justice.

 

Perroquet : ara Hyacinthe

 

© 2010 - 2014  MARINE SCIE 

N° SIREN : 538203043

 

Tel: 09.82.39.79.31

Mail : perruche.perroquet@hotmail.fr

 

Envoyer un courrier :

2 allée de cercigny
Logt 536

86000 Poitiers

 

NB : Nous ne faisons

aucune vente d'oiseaux

Touis : Perruches catherines

Nouveaux jouets :